2018 : j’apprends à rebondir

Dire que je pensais que 2018 allait être une année pépère… J’étais loin de me douter de ce qu’il allait m’arriver ! Par la force des choses, je suis sortie de ma zone de confort. J’ai découvert que je possédais une force mentale insoupçonnée.

Aujourd’hui j’aimerai évoquer des sujets dont je ne vous avais jamais parlé. Allez savoir pourquoi je ressens le besoin de partager cela avec vous. D’autres événements resteront précieusement pour moi (oui parce que faut pas déconner non plus !).

Voici donc les événements qui ont marqué mon année 2018.

 

Je perds mon job ! 

Fin janvier 2018 j’apprends que je perds mon job. J’étais en période d’essai dans un cabinet de conseil. Je sentais que ça matchait pas mais je m’accrochais car crédit immo et enfant à charge. Le dernier mois précédent la fin de ma période d’essai a été très difficile à vivre. Je subissais un stress important, je finissais tard et je n’arrivais plus à me détendre même le weekend.

Cependant, je savais que quelque chose de bien allait m’arriver, je le sentais au fond de moi. C’était évident. J’oscillais entre excitation de voir ce que la vie allait me réserver et en même temps j’angoissais car peur de l’inconnu. J’ai donc été convoqué le vendredi 26 janvier 2018 à 14h (date clef) au siège de mon ex entreprise. Le verdict tombe : t’es sympa mais tu fais pas assez l’affaire (je vulgarise). Là c’est le coup de massue, mon ego en prend un sacré coup. Le syndrome de l’imposteur resurgit, je me sens nulle. J’ai le moral en berne. En réalité, cet événement a été l’une des meilleures choses qui me soient arrivées en 2018. Mais ça j’allais le découvrir plus tard.

 

Je monte ma boîte

Fin janvier je reçois un appel d’un client avec lequel j’ai travaillé il y a 4 ans. Il veut que l’on collabore à nouveau ensemble et ce peu importe la structure à laquelle j’appartiens. Pour rappel, je suis consultante ce qui signifie que j’interviens auprès des entreprises pour répondre à un besoin ponctuel (projet, organisation etc.). Une fois qu’un projet est terminé, ma mission est finie et j’interviens sur un autre projet dans une autre entreprise. Jusqu’à présent j’ai toujours été représentée par un cabinet de conseil qui se chargeait de me placer en mission chez un client.

Aujourd’hui, grâce à ce client qui m’a recontactée j’ai créer mon entreprise, je ne dépends (presque) plus de personne. Les débuts fût sportifs car je ne connaissais rien à l’entrepreneuriat. En 15 jours j’ai du choisir la forme juridique la plus appropriée à mon activité (SARL, SAS, auto entrepreneur etc.), trouver un comptable, déposer mes statuts au greffe, définir le nom de ma société… Tout cela pendant qu’autre chose se tramait en toile de fond sans que j’en sache quoi que ce soit.

 

J’apprends que je suis enceinte de bébé 2

Comme si ces bouleversements ne suffisait pas, j’apprends que je suis enceinte de bébé 2 ! Me revoilà partie pour une nouvelle grossesse. Je vais devoir conjuguer ma nouvelle vie d’entrepreneur et de femme enceinte. Challenge accepté, je n’ai pas le choix il faut que j’avance. De toute façon je suis déjà dans le brouillard, rien de ce que j’avais prévu pour 2018 se déroule correctement.  Je continue tant bien que mal à garder le cap, entre nausées, présentation PowerPoint et réunion. Je ne veux surtout pas m’arrêter de travailler car je viens tout juste de lancer mon business. Je blinde mon sac de coca zéro tous les matins pour tenir le coup au bureau. Avec le recul je vous avoue que c’était très compliqué : j’avais littéralement la tête dans la cuvette des toilettes entre deux réunions. C’était horrible ! J’ai fini par y arriver grâce à je ne sais quel miracle.

 

Mon blog prend plus d’ampleur

Au printemps 2018, après un premier trimestre placé sous le signe des vomissements, j’investis à fond mon blog, instagram et youtube. Je me livre à vous de plus en plus en vous parlant de ma grossesse, de mes appréhensions et de mes coups de cœur. Un matin, je reçois une invitation pour un événement presse puis deux puis trois… Rapidement des demandes de partenariat arrivent sur ma boîte mail. Je suis tentée de tout accepter mais non, je ne veux pas me transformer en espace publicitaire. Je fais le choix d’être sélective avec les partenariats qu’on me propose (j’en reçois pas non plus 40 par jours !). Le jour où je vous parlerai de thé c’est parce que l’on m’aura donné un gros chèque, sachez le !

 

J’ai découvert que l’on pouvait avoir le cœur noir

A mes dépends, j’ai découvert que certaines personnes n’étaient plus capables d’aimer. Pire que cela, certains sont prêts à tout juste pour vous voir, ne serait ce que 5 secondes, dans un état de peine. Il n’y a rien de pire à regarder qu’une personne qui n’a plus de cœur, c’est triste pour elle et toxique pour vous. Protégez vous et protégez vos proches.

 

J’ai profité à fond de ma Leïa !

Nous avons passé un été toutes les deux. J’étais encore à peu près en forme malgré la grossesse. J’ai adoré ces moments passés avec elle. J’avoue être un peu nostalgique de ces instants exclusifs que nous avons partagé.

 

J’ai aimé passer du temps avec ma maman

Ma mère m’a été d’un grande aide notamment sur la fin de ma grossesse. Son soutien a été sans faille. Depuis que je suis à mon tour maman, nos échanges sont tellement riches et instructifs et cela est réciproque. Je lui apprends autant qu’elle m’apprend. Merci maman.

 

J’ai donné la vie pour la deuxième fois

Et ça il faut dire que c’est un truc de ouf ! Ça surpasse tout. C’est une expérience extraordinaire. Je me souviens de tout. C’était puissant.

 

En 2018, j’ai appris à suivre mon intuition et à m’écouter. Si je devais retenir qu’une seule chose c’est bien cela : toujours écouter sa petite voix intérieure qui sait parfaitement où elle doit nous emmener. La vie est loin d’être facile. Pour tout vous dire j’appréhende 2019, j’ai peur des mauvaises surprises qu’elle peut me réserver. Mais je suis convaincue d’une chose : les événements n’arrivent pas par hasard. Même les épisodes les plus sombres de notre vie possèdent leur intérêt : celui de nous aider à nous transformer et à révéler notre potentiel caché.

J’aime penser que je suis maître de mon destin et qu’il ne tient qu’à moi de faire en sorte que ma vie ressemble à ce à quoi j’aspire. Je n’ai pas plus de chance qu’une autre personne, pas plus d’argent, pas plus de beauté. En revanche, je suis convaincue qu’il n’appartient qu’à nous de se donner les moyens d’atteindre nos objectifs. Notre potentiel est infini.

Alors 2019, sache que je suis prête. Je suis prête à vivre de nouvelles expériences. Je suis prête à sauter dans le vide en me disant qu’il y aura toujours un filet pour me rattraper car quoi qu’il arrive, j’ai foi en la vie et en ce qu’elle me réserve.

Merci de m’avoir lu et de m’avoir suivi durant toute cette année. Merci pour tous les échanges que l’on a eu. Ce que je partage trouve de plus en plus de résonance en vous et ça c’est cool.

Je vous souhaite la santé, l’amour et l’épanouissement pour 2019.

A très vite

XOXO

Djoumana

 

2 Comments

  1. Bienvenue dans le club des entrepreneurs 2018 ! Comme toi, je ne pensais pas que je serais amener à créer mon entreprise en 2018. Et pourtant ! Je lance mon blog et celui-ci m’apporte des opportunités en or sans les rechercher. Je dois créer mon entreprise. Et quelle aventure ! J’en suis ravie. Ce n’est pas tous les jours évident mais c’est tellement chouette. Cette année 2018 a du être difficile pour toi mais t’a également amené beaucoup d’opportunités. Finalement, ce licenciement a été une aubaine pour toi :). Mention spéciale pour le syndrome de l’imposteur 🙁 j’en suis également victime et ce n’est pas facile à vivre.
    Je te souhaite une année 2019 pleine de bonheur et d’opportunités 🙂 . Muxu

    1. Merci beaucoup ma belle. Et oui j’ai appris que chaque échec / difficulté est une opportunité pour développer quelque chose. Félicitation aussi à toi pour la création de ton entreprise. Je te souhaite également le meilleur pour 2019 : santé, épanouissement et amour.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :