Voyager avec un bébé

On m’a souvent dit quand tu auras un enfant tu ne pourras plus voyager avec un bébé ce sera trop compliqué… FAUX ! Je l’ai testé et je peux vous assurer que si vous êtes bien organisé tout est possible. En décembre dernier j’ai amené ma petite puce qui avait trois mois découvrir Rome.

Voici mes conseils pour voyager avec un bébé :

Le choix de la destination

Pour le premier voyage de mon bébé, j’ai choisi Rome pour des raisons climatiques, pour le peu d’heures d’avion (2 heures) que cette destination implique et pour le fait que si jamais il ne se passait quoi que ce soit, l’Italie reste un pays où l’on trouve la même chose qu’en France en terme de puériculture.

Pour un premier voyage, je déconseille les pays où il faut faire des vaccins pour s’y rendre par exemple.

 

L’avion

L’avion est gratuit pour les bébés jusqu’à l’âge de 2 ans. Vous paierez des « frais de dossier » d’une dizaine d’euros.

Avec Air France vous avez le droit à un bagage en soute et un bagage en cabine. Votre poussette devra aller en soute obligatoirement (sauf si elle ne dépasse pas les proportions autorisées d’un bagage en cabine).

Vous avez également le droit d’apporter en cabine tout ce qu’il faut pour le bébé, les produits liquides sont autorisés.

En ce qui concerne l’embarquement, sachez que vous êtes prioritaires !

Si le décollage s’est bien passé pour mon bébé en revanche, l’atterrissage a été plus compliqué. Notre bébé a eu mal aux oreilles malgré la « technique des oreilles de Mickey ». Cette technique consiste à mettre deux mouchoirs mouillés d’eau chaude dans deux gobelets. Ces gobelets sont placés ensuite sur les oreilles de bébé. Cette méthode est censée empêcher les oreilles de se boucher. Vous pouvez aussi faire téter votre bébé : soit avec une tétine, un biberon ou au sein. La succion débouche les oreilles.

Autre mésaventure : Air France nous avait perdu la poussette ! Heureusement que j’avais prévu un porte-bébé au cas où… La poussette a été livrée le lendemain de notre arrivée dans la chambre d’hôtel. N’oubliez donc pas le porte-bébé car il est aussi très utile une fois la porte d’embarquement franchie (quand vous avez envoyé la poussette en soute).

 

L’hôtel 

Avant de réserver notre chambre, je m’étais assurée que l’hôtel disposait bien d’un lit parapluie et ce fût le cas.

Autre critère important : la localisation. J’ai choisi volontairement un hôtel situé au centre de Rome afin de pouvoir tout visiter à pied sans avoir à prendre les transports.

 

Voyager avec un bébé n’est pas si contraignant que cela ! La plupart du temps ma fille dormait dans la poussette ou se laissait bercer tranquillement.

Peut-être que ce sera différent lorsqu’elle commencera à marcher…

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :