Mon 8ème mois de grossesse

Tic tac tic tac… Ça y est, j’ai enfin dépassé le fameux 8ème mois de grossesse. A présent, bébé peut arriver quand il le souhaite, il ne sera pas prématuré.

Ce 8ème mois de grossesse s’est déroulé pendant le mois d’août, durant la canicule. Je ne vous cache pas que ça n’a pas été facile, même si mon congé maternité avait officiellement débuté. Retour sur ce mois riche en symptômes !

La canicule : 

J’ai connu la canicule pour ma première grossesse (ma fille est née en septembre). Mais je vous avoue que là c’était plus difficile à gérer. D’abord parce que j’ai un petit bout de chou dont je dois prendre soin et que m’allonger volet fermé devant Narcos n’est plus possible. J’ai de la chance car ma fille fait de bonnes siestes. Dès quelle dormait je dormais aussi (quand j’y parvenais). Ensuite, je devais la sortir au minimum une fois par jour afin qu’elle se défoule, soit tôt le matin soit en fin de journée. A moi les jambes gonflées et les bonnes vieilles bouffées de chaleur !

 

Mon ventre : 

Il a décuplé de taille ! Il est énorme, bien arrondi et tout dur. Désormais je peux de moins en moins me pliée et me baisser pour ramasser un objet est un effort monstrueux.

 

Les remontées acides :

C’est je pense l’aspect le plus contraignant de ce 8ème mois de grossesse. Les remontées acides m’empêchaient de dormir ou me réveillaient la nuit. Récemment ma sage-femme m’a prescrit de l’oméprazol, une véritable potion magique ! Je le recommande si vous aussi vous êtes sujettes aux remontées acides.

 

Insomnies et cauchemars :

A l’heure où je vous écrit cet article, il est 4H du matin et je n’arrive plus à me rendormir ! Je suis réveillée depuis 3H30… Et pourtant je suis fatiguée mais je ne sais pas pourquoi (enfin si un peu) mon cerveau cogite et m’empêche de me rendormir.

Quant aux cauchemars, heureusement je n’en n’ai pas eu beaucoup mais ils étaient un peu traumatisants tout de même.

 

Les décharges électriques : 

C’est le poids du bébé qui appuie sur le col de l’utérus et qui donne la désagréable sensation de décharge électrique. Quand cela arrive, vous ne pouvez plus rien faire si ce n’est vous pliez légèrement et attendre que ça passe. Je DÉTESTE ces douleurs.

 

Pour plus de détails sur mon 8ème mois, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous :

 

A très vite 🙂

XOXO

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :