Post-partum : Et si on en parlait ?

Nous revoilà pour parler ensemble d’un sujet peu abordé et pourtant ô combien utile pour les futures jeunes mamans… Le post-partum appelé aussi les suites de couches. J’aurai tellement voulu savoir à l’avance pour mieux me préparer ! Et pourtant, tout cela est gardé soigneusement sous silence par nos mères et nos copines, comme si elles ne voulaient pas nous effrayer davantage.

Pourtant, les choses pourraient être tellement plus facile à vivre si on savait…

Commençons par une rapide définition. Le post-partum correspond à la période qui suit l’accouchement. Certains parlent même de 4ème trimestre de grossesse. C’est dire ! Cette période est souvent constituée de maux.

J’ai répertorié pour vous les principaux maux qui caractérisent les suites de couches :

 

La perte de sang : 

Après un accouchement par voie basse, on perd énormément de sang et ce pendant environ 3 semaines à un mois. Grosses serviettes hygiénique et culottes de grand-mère sont de rigueur.

 

Les tranchées : 

Ah les bonnes tranchées qu’on adore ! Il s’agit des contractions qui surviennent les jours d’après l’accouchement. On les ressent souvent lorsque l’on met bébé au sein. Il faut savoir que plus l’on a d’enfant plus les tranchées ou contractions sont douloureuses. Ces contractions ont un but : celui de remettre l’utérus et autres organes en place (et par la même occasion perdre son ventre de grossesse ;-)). Pour limiter la douleur on m’a prescrit le trio de choc : doliprane, spasfon et ibuprofène.

 

Baby blues : 

En général, le baby blues survient trois jours après l’accouchement. Il correspond à la chute d’hormones. Cela s’est traduit pour ma part par une mélancolie inexpliquée et des pleurs. Heureusement cela ne dure pas longtemps. Je vous conseille vivement de prévenir monsieur au cas où cela vous arriverait afin qu’il puisse vous soutenir.

 

Mes conseils pour que la période du post-partum se déroule au mieux : 

  • Reposez-vous au maximum
  • Limitez les visites à la maternité (mais plutôt utilisez ce temps précieux pour dormir, poser des questions aux sages femmes, connaître votre bébé…etc)
  • Faites-vous aider dans les tâches ménagères, les courses, la cuisine…etc
  • Entourez-vous de personnes bienveillantes. J’insiste sur ce point car vous allez être vulnérable et affaiblie
  • Rangez et nettoyez votre maison à fond pour que votre retour à la maison se fasse sereinement. Pareil, faites vous aider pour cela si vous le pouvez
  • Lâchez prise. Ne chercher pas à tout contrôler : les nuits de bébé, le rangement de la maison, votre poids… Ne surtout pas se mettre une pression inutile, les choses se positionneront naturellement.

Et pour plus de détails voici la vidéo qui explique cela dans la joie et la bonne humeur :

 

Bisous les filles et à très vite !

XOXO

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :